Nous sommes tous Paris…

Toute la France vient d’être profondément meurtrie par les événements survenus dans différents lieux sur Paris ce vendredi 13 Novembre 2015, ainsi que sur Saint Denis hier matin…

Unis et solidaires dans la douleur infligée aux citoyens français et à leurs familles…

Pour la Protection Civile de Côte d’Or, ces événements reflètent quelque chose de plus profond encore…

Lors des événements de la soirée de vendredi, les Antennes de la Protection Civile de Paris, ainsi que des Départements limitrophes ont été appelées pour prendre en charge les victimes, les blessés et les familles touchés par les attentats.

Des secouristes, très jeunes pour certains, plongés dans l’horreur de la folie humaine!!!

Des sauveteurs, en première ligne au Bataclan, juste après l’assaut final, prêts à venir en aide aux corps mutilés…

Des bénévoles, enfin, alignés aux côtés des professionnels de secours, des forces de l’ordre, comme autant de soldats répondant à l’appel de la France dans le besoin… Car nos collègues, nos frères et sœurs de la grande famille « Protection Civile », ne sont que bénévoles, mais assurent pourtant leurs tâches avec professionnalisme, honneur et passion.

La Protection Civile de Côte d’Or est fière aujourd’hui de rendre hommage à tous ces secouristes-bénévoles de Paris et des environs qui ont très largement assumé leurs tâches pour secourir leurs concitoyens parisiens…

A toutes les Antennes de Paris mobilisées…et à tous les autres départements présents, MERCI!!!

La Fédération Nationale de Protection Civile a 50ans cette année. Venez fêter cet anniversaire au Congrès à Paris, les 24 et 25 Octobre prochain!

Comme tous les ans, la grande famille des secouristes de la Protection Civile Française se retrouvera pour son Congrès national.

Cependant, cette année, celui-ci revêt une saveur particulière car il vient couronner 50 ans d’existence et d’actions depuis la création de Fédération Nationale (ainsi que celle de la Protection Civile de Côte d’Or!).

Cet anniversaire exceptionnel aura donc lieu à Paris, au cœur de la capitale, et sera l’occasion de rassembler plus de 800 secouristes venus de tous les territoires français.

Ainsi, la Fédération Nationale et la Protection Civile de Paris finalisent les tous derniers détails de ce formidable weekend qui s’annonce déjà comme inoubliable!

Petit retour sur notre histoire commune:

« Face à l’engouement des citoyens, c’est à la demande du Général de Gaulle, Président de la République Française, que le Premier Ministre Georges Pompidou, par une directive en date du 18 mars 1964, sollicite la création d’un organisme afin de fédérer l’ensemble des forces concourant à la protection des populations civiles sur le plan national.

La toute première Association Départementale de Protection Civile (ADPC) avait été créée en 1958 dans les Côtes-du-Nord. Cinq ans plus tard, en 1963, on dénombrait déjà 26 ADPC.

La Fédération Nationale de Protection Civile (FNPC) est créée officiellement le 14 décembre 1965 lors d’une assemblée générale à Paris sous la présidence de Mr Léon Robine (1965 à 1969).

1965-1991 : la construction

A sa création, la Protection Civile regroupait les 26 ADPC mais aussi :

le Mouvement National pour la Protection Civile (Anciens de la Défense passive, disparu aujourd’hui)
les Secouristes Français Croix-Blanche
le Groupement Interdépartemental pour les formations des auxiliaires (disparu aujourd’hui)
les Anciens de Nainville-Les-Roches

Elle est reconnue d’utilité publique par un décret du 14 novembre 1969, et par l’arrêté du 15 octobre 1996. Les associations membres de la FNPC, très proches des instances préfectorales et de la Direction de la Sécurité Civile (DSC), sont à l’origine de la création de la presque la totalité des Centres Interdépartementaux d’Étude de la Protection Civile (devenus les CIESC) qui permettent la diffusion des savoirs et des réflexions à mener en matière de protection des populations. A l’initiative de la FNPC, et avec le soutien de la DSC, un Guide Départemental de Protection Civile – listant les risques spécifiques par départements – voit le jour et sera diffusé et mis à jour pendant la décennies auprès des préfectures, des ADPC et des membres affiliés.

Consciente de l’importance de sa participation aux missions de secours, d’aide et d’assistance aux populations sinistrées, en complémentarité des services de secours de l’État, la FNPC développe un concept novateur d’équipes adaptées dans ses rangs. D’un côté les techniciens de catastrophe formant les Groupes Polyvalents d’Intervention (GPI) interviennent sur les lieux catastrophes et de l’autre, les Équipes Locales de Secours d’Appoints (ELSA) sur les missions d’assistance aux populations. Le 9 octobre 1987, la Fédération signe sa première convention avec le ministère de l’intérieur. Les GPI réalisent leurs première missions de soutien des populations à l’international sous l’égide du CMS mais aussi auprès des sinistrés de Nîmes en 1988. La Protection Civile était prête à intervenir en totale autonomie lors du tremblement de terre en Arménie en 1988.

Une équipe pédagogique nationale et des bénévoles chargés d’enseignement pour leur zone géographique – plus de 370 instructeurs nationaux au début des années 80 – contribuent au développement des programmes de formations, à la formation des enseignants, des chefs d’équipes et de volontaires. La FNPC s’investit également dans la formation en entreprise. La FNPC se classera au 2ème au rang des délivrances de B.N.S des différentes spécialisations et éditera un manuel de secourisme diffusé dans toute la France.

Durant cette période, la Protection Civile diffusera des millions de tracts, de brochures d’information, des guides « Savoir pour vivre » puis « Savoir pour sauver » et d’exemplaires de sa Revue remise aux Assemblées Constituantes. Elle organise des dizaines de milliers de conférences et de projection de films à destination des acteurs de la sécurité et du grand public au travers de campagne de sensibilisation (Prudence vacances, Campagne SIDA, Accidents domestiques, Sécurité Routière, …). Une grande campagne de notoriété est lancée lors de la « Journée Nationale » en 1986 avec la distribution de 8 millions de plaquettes. Lors de l’historique Conférence de Presse au Sénat de la présidente Ida GUINOT, le 19 janvier 1989, la FNPC interpelle les ministres de l’Éducation Nationale et des Transports sur l’importance d’apprendre à tout les citoyens à se protéger et se responsabiliser dès l’enfance. La formation obligatoire aux gestes de secours pour les écoliers et les candidats au permis de conduite est ainsi déjà évoqué. Dans le cadre de la célébration des 25 ans de la FNPC, une vaste opération de sensibilisation historique voit le jour : le « Grand Défi » est lancé par la Fédération et permet en quelques jours de former 1 000 000 personnes à travers toute la France qui lui vaudra de passer pour pour l’une des premières fois à la télévision.

Aux début des années 90, la Protection Civile fédère, outre ses 94 ADPC :

les Secouristes Français Croix-Blanche
l’Union Nationale des Instructeurs et Moniteurs de Secourisme (ANIMS)
l’Union Nationale des Associations de Sauveteurs des P.T.T (UNASS)
l’Organisme Français du Corps Mondial de Secours (CMS)
l’Association Nationale des Radio-Amateurs au service de la Sécurité Civile (FNRASEC)
la Fédération Française des Maîtres Nageurs Sauveteurs (FNMNS)
les Anciens de Nainville-Les-Roches (ANANR se retire en 1988)
l’Association des Secouristes de la RATP
la Sécurité Routière d’Armorique (disparu aujourd’hui)
le Comité National du Secours Routier Français (disparu aujourd’hui)
l’Institut Inter-Régional d’Études de la Protection Civile (disparu aujourd’hui)

La FNPC tisse des liens de plus en plus étroits avec les Protections Civiles européennes à l’aube de la signature du Traité de Maastricht. La Présidente, Ida GUINOT participe aux premiers travaux d’organisation d’une fédération européenne des Protection Civiles. En avril 1989, la FNPC invite pour la première fois les délégations européennes. Avec une présence déjà très importante en Outre-Mer, forte de ses 150 000 adhérents incluant les mouvements nationaux affiliés, la FNPC devient la 3ème Fédération après la DOOSAF soviétique (URSS) et la BVZ allemande (RFA).
1991-2004 : la reconnaissance:

En mai 1991, le Professeur Louis Lareng, co-fondateur des SAMU de France et précurseur de la télémédecine, est élu à la présidence de la FNPC. Vient le temps des innovations. C’est lui qui organisa la 1ère participation de la FNPC au Ravivage de la Flamme du Soldat Inconnu la même année et institua le 1er Congrès National de la FNPC en 1993 à Plestin-les-Grèves (29). La FNPC commence à nouer des liens avec le Ministère de la Santé à travers une convention signée en janvier 1992. De nombreuses modifications vont changer le visage du secourisme en France et la FNPC n’y sera pas étrangère.

La grande réforme du secourisme de 1991, avec la création de l’AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) puis de nouveaux diplômes comme le CFAPSE (Certificat de Formation Aux Premiers Secours en Equipe), le Brevet National d’Instructeur de Secourisme ou encore les formations continues des secouristes (2000). Elle élaborera des formations spécifiques dont certaines deviendront des formations nationales par arrêté ministériel. C’est par exemple le cas de la formation : Attestation de Formation Complémentaire aux Premiers Secours sur la Route (AFCPSSR – adaptation des gestes de premiers secours aux accidents de la route), créée à l’initiative de la FNPC en collaboration avec la RATP, qui est devenue formation nationale par l’arrêté du 16 mars 1998.

Après l’obtention de leur propre agréments de formation en 1993, les 10 mouvements nationaux quittent la Fédération.

Le nombre de bénévoles et d’ADPC ne cesse de croître. Les interventions des équipes se renforcent sur le territoire national et à l’international.

Lors du Congrès de 2002, le professeur Louis Lareng interpelle Mr Sarkozy, alors Ministre de l’Intérieur, afin qu’il donne aux associations toute leur place dans le système de sécurité civile de notre pays.
Depuis 2004 : le développement et diversification des activités

Le professeur Louis Lareng participera à la création de la loi de modernisation de la sécurité civile qui donne une reconnaissance incontestable aux associations agrées de sécurité civile et un élargissement de leur traditionnelles missions de postes de secours.

En 2004 la loi de modernisation de la Sécurité Civile est votée. Elle élargie les missions des associations agrées de sécurité civile, des postes de secours vers les missions de soutien aux sinistrés et à l’encadrement du bénévolat « spontané ». Le 30 Août 2006, la FNPC fut la première association à recevoir les 4 agréments de sécurité civile.

Depuis, la Protection Civile ne cesse d’accroître le nombre de ses missions de sécurité civile. Sur l’ensemble du territoire, elle développe ses relations avec les Préfectures, les collectivités territoriales et les entreprises au travers de ses participations à la nouvelle réponse de Sécurité Civile, aux plans communaux de sauvegarde et à la signature de conventions d’assistance aux populations. Elle s’investit pleinement dans la formation aux gestes de premiers secours et notamment dans le milieu professionnel. Elle déploie enfin une communication importante vers l’ensemble des publics et tisse des liens avec de nombreux partenaires. Tout en conservant ses valeurs, elle simplifie son identité.

Elle développe depuis quelque années, des liens fraternels avec les Protections Civiles d’Europe et accompagne d’autres pays à fédérer des forces dans le domaine du secourisme et de la prévention des risques.

En interne, pour développer et optimiser la force d’intervention des équipes et le développement des associations départementales, des directions nationales sont créées et l’échelon sectoriel renforcé.

La Protection Civile est devenue aujourd’hui un auxiliaire incontournable reconnu de l’État et ses bénévoles de véritables professionnels du secours en France. » *

*texte emprunté au site de la Protection Civile

Journée Mondiale de la Protection Civile

« Aider » en accomplissant des actions de soutien aux populations sinistrées ;
« Secourir » en assurant le secours à personnes lors de nombreuses et diverses manifestations ou en renforçant les secours publics lors de situations d’exception ;
« Former » le grand public et ses membres aux gestes de premiers secours.

La Protection Civile de la Côte-d’Or, association de sécurité civile et reconnue d’utilité publique, fêtera en 2015 sa cinquantième année au service des citoyens.

Acteur à part entière de la Protection Civile à travers le monde, retrouvez nos équipes au centre commercial Grand Quétigny, le samedi 28 février 2015 à l’occasion de la Journée Mondiale de la Protection Civile.

Nous vous proposerons des initiations aux gestes de premiers secours, des démonstrations de secours à personnes, la présentation de nos véhicules, matériel et missions.

Enfin, une collecte de produits d’hygiène corporelle à destination des populations sinistrées sera assurée par nos bénévoles.

Première formation « Chef d’équipe », Go go go !

Le weekend du 7 et 8 Février 2015  la formation « chef d’équipe », récemment promulguée par la Fédération Nationale de Protection Civile, a eu lieu, au Local de l’Antenne de Talant.

Six équipiers, le Directeur Départemental de la Formation et le Directeur Départemental des Opérations, ont pris part à cette nouvelle formation destinée à préparer les futurs responsables opérationnels à leurs tâches sur des postes de petite, moyenne et grande envergure.
Au programme, des cas pratiques, l’étude des responsabilités juridiques, une approche des techniques de management, un perfectionnement aux opérations radios, du tutorat…

Cette formation sera suivie d’une seconde, les 27, 28 et 1er Mars 2015, et permettra à six nouveaux équipiers de devenir à leur tour, des « Chefs d’équipe »!

Marche Républicaine à Dijon, la Protec21 encadre « Charlie »!

La Protection Civile de Côte d’Or a encadré le Dimanche 11 Janvier le Grand Rassemblement Dijonnais Citoyen, à la suite des événements déclenchés lors de l’attentat perpétué contre le Journal « Charlie Hebdo ».

Plus d’une cinquantaine de secouristes de tout le département étaient présents. Pas moins de 40 000 personnes ont défilé en silence dans les rues de Dijon.

Le Président de la Protection Civile de Côte d’Or, Monsieur Patrick Pétot a souhaité remercier particulièrement chacun pour cet engagement à titre gracieux:

« Le Dimanche 11 Janvier 2015, vous avez participé au DPS-ME « Manifestation Républicaine » « Dijon est Charlie » réunissant entre 35 000 et 50 000 personnes qui ont manifesté dans la Ville. Je souhaitais, vous témoigner toute la fierté que j’ai ressenti aujourd’hui d’appartenir à la Protection Civile. J’aimerais saluer la participation et l’efficacité de la cinquantaine de Bénévoles intervenants – secouristes, formateurs, logisticiens, stagiaires, Cadres départementaux, infirmiers et médecin qui volontairement ont mis leur professionnalisme bénévole au service de l’État, des Collectivités Locales et de la Municipalité Dijonnaise. Je remercie également Johan ORIOLI, Directeur Départemental des Opérations de Secours pour avoir assuré le Commandement et l’encadrement de ce dispositif. Vous avez participé, vous tous, membres de l’APC21, à la réussite de cet évènement. Je vous prie de bien vouloir agréer, Mesdames, Messieurs les Bénévoles de l’Association de Protection Civile de Côte d’Or, l’expression de mon profond respect.

Cordialement,

Patrick Pétot, Président APC21 « 

Trois Secouristes récompensés pour leurs engagements

La Protection Civile de la Côte-d’Or, son Président Patrick Pétot et la Conseillère Municipale, déléguée à la Politique de la Ville de Dijon, Madame Badiaâ Maslouhi, ont récompensé, ce samedi 10 janvier 2015, trois secouristes pour leurs actions respectives à un niveau local, national et international, au sein de l’association.

Monsieur Daniel Pasquier, reçoit la Médaille de Vermeil de la Protection Civile, au titre de 30 ans d’engagement, en particulier dans la Formation continue auprès des bénévoles secouristes et de la Formation du grand public aux gestes de premiers secours.

Monsieur Guy Faivre, reçoit la Médaille de Vermeil, au titre de son travail qui a permis l’émergence des antennes de la Côte d’Or et de son investissement auprès des équipiers durant les Dispositifs de Secours.

Enfin, Monsieur Daniel Vignal reçoit la Médaille Grand Or, plus haute distinction nationale au sein de la Protection Civile, pour ses engagements internationaux humanitaires ( Bosnie, Albanie…), de déploiement catastrophes (Tremblements de terre en Algérie, en Égypte, en Haïti, Tsunami en Thaïlande…) et pour ses missions de Soutien aux Populations Sinistrées (Catastrophe AZF à Toulouse, Naufrage de l’Amoco Cadiz en Bretagne, Inondations à Nîmes, Vaizon-la-Romaine, dans le Var, dans le Sud-Ouest…).

Les trois récipiendaires ont contribué à ériger les bases fondamentales de la Protection Civile : AIDER – SECOURIR – FORMER, association qui en cette année 2015 fête ses 50 ans d’existence.

Une belle leçon de bénévolat et d’engagement pour la jeune génération de secouristes qui poursuit l’œuvre entamée par ses pairs.

La Protection Civile de Côte d’Or en renfort à Paris pour la Saint Sylvestre

Deux équipes de notre département se sont rendues sur Paris à l’occasion de la Nuit de la Saint Sylvestre 2014.

En lien avec les équipes des différentes antennes parisiennes et les équipiers secouristes d’autres départements, comme la Haute-Marne, la Vienne, le Val d’Oise, ils ont participé activement au dispositif de secours mis en place par la Mairie de Paris.

Cette année, nos équipes étaient en place dans les quartiers proches de la Tour Eiffel. Comme chaque année, ils ont enchainé les interventions de secours jusqu’à très tard dans la nuit du 1er Janvier 2015.

Un grand bravo à tous ces équipiers, qui ont commencé la Nouvelle Année au plus proche de leurs valeurs de secouristes de la Protection Civile!

La Protection Civile forme ses futurs formateurs

La Protection Civile du Territoire de Belfort et la Protection Civile de Côte d’Or se sont associées en mutualisant leurs formateurs de formateurs et viennent de terminer une formation PICF (pédagogie initiale commune de formateur).
La Protection Civile de Côte d’Or, a pu bénéficier de cette opportunité, et ce sont deux candidats de notre département, qui ont participé à la formation qui s’est déroulée les 16, 29 et 30 novembre et les 13 et 14 décembre 2014, à Belfort, au siège de la Protection Civile du Territoire de Belfort.
Aux côtés de nos deux candidats côte d’oriens, deux candidats de la Protection Civile de Haute-Saône, un candidat de la Protection Civile du Haut-Rhin et trois de la Protection Civile du Territoire de Belfort ont profité des enseignements pédagogiques pour devenir de futurs formateurs.
Tous furent reçus. Félicitations à chacun!
Aujourd’hui, six candidats (dont nos futurs formateurs) se destinent à une PAEFPS (pédagogie appliquée à l’emploi de formateur aux premiers secours), un candidat se destine à devenir formateur SPS et une candidate se destine à devenir formatrice en secours canin.
Cette mutualisation interdépartementale se poursuivra avec la PAEFPS qui aura lieu en mars et avril, sur Dijon cette fois.

Le SPS 21 en renforts dans le Var

L’Antenne du SPS (Soutien aux Populations Sinistrées) de la Protection Civile de la Côte-d’Or a envoyé 10 de ses équipiers, dans le cadre du Plan ORSEC (Conformément au Guide ORSEC G2), déclenché à la demande du Préfet du Var (83), sur les inondations, principalement à la Londe-les-Maures.
Jusqu’au dimanche 7 décembre 2014, les secouristes de la Côte d’Or procéderont à des missions de nettoyage, de réhabilitation des habitations, ainsi que des missions de soutien socio-psychologique auprès des sinistrés du Sud de la France.

La vocation de l’antenne du SPS 21 est de venir en aide aux populations civiles dans le cadre de catastrophes naturelles, humaines ou psychologiques, en France, mais aussi à l’étranger. Les équipiers secouristes de cette antenne gèrent un parc spécifique de matériaux techniques permettant d’assurer, d’assister et de prendre en charge la survie de populations sinistrées (tels que des motos-pompes, groupes électrogènes, scies sauteuses, tentes, lits, rations alimentaires de premières urgences, kits d’hygiène hommes et femmes…).